Incultes, les jeunes Québécois?

Paru dans Le Devoir du 12 octobre 2013.

« Les jeunes savent sans connaître ». Tel est le thème de l’exposé que fera l’historien Jocelyn Létourneau au colloque de l’AQEUS. Dans les faits, celui qui dirige la Chaire de recherche du Canada en histoire du Québec contemporain de l’Université Laval fera état des résultats d’une vaste étude scientifique qu’il a conduite et qui portait sur la connaissance que les jeunes Québécois ont de leur histoire et sur la perception qu’ils en ont.

Une recherche sans précédent a été faite auprès de centaines d’étudiants âgés de 16 à 25 ans à travers le Québec, sur une dizaine d’années, soit de 2003 à 2013. Et donc, avant et après la réforme de l’enseignement de l’histoire en 2006-2007. Le tout est compilé au sein d’un ouvrage intitulé Je me souviens ? Le passé du Québec dans la conscience de sa jeunesse, qui sortira chez Fides dans les prochains mois. « On dit que les jeunes ne savent strictement rien sur l’histoire du Québec. On dit qu’ils sont une génération d’amnésiques. On leur demande, par exemple, de nommer le premier premier ministre du Québec, et puis… De toute manière, seulement 5 % de la population générale peut le nommer », note Jocelyn Létourneau.

Cliquer ici pour lire la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s