Extrait de l’article « Enseignement de l’histoire: un programme à l’essai en 2014 », paru aujourd’hui dans Le Soleil

« (Québec) Dès septembre 2014, des écoles secondaires testeront un nouveau programme d’histoire né des intentions du gouvernement péquiste de renforcer l’enseignement de cette matière qui a «des conséquences sur la mémoire collective», selon les experts chargés des consultations publiques. Ceux-ci proposent d’abandonner l’approche thématique pour se concentrer sur la chronologie des événements et d’éliminer l’essentiel du volet «éducation à la citoyenneté».

[…]

Jocelyn Létourneau, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire du Québec contemporain à l’Université Laval, se dit quant à lui «agacé» par le portrait sombre que les deux experts font du programme actuel. «On a l’impression […] que le nouveau programme a comme conséquence de compromettre la transmission de la mémoire nationale des francophones et de déstructurer la conscience historique qui les rassemble dans un même projet collectif. A-t-on fait la moindre étude pour étayer ces thèses alarmistes […]?» questionne-t-il. »

Pour lire la suite, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s