Contribution à l’exposition « Le temps des Québécois »

Article paru dans le fil du 21 novembre 2013.

Depuis l’ouverture du Musée de la civilisation, il y a 25 ans, nombreux sont nos enseignants qui ont contribué, à titre de conseillers scientifiques, à la réalisation d’expositions

[…]

De son côté, Jocelyn Létourneau dit avoir découvert le «décalage important» existant entre l’intention des concepteurs de l’exposition, la traduction de ces intentions par les muséographes et, enfin, leur réception par le public. Il a fait partie de l’équipe qui a établi le concept de l’exposition permanente «Le temps des Québécois», et défriché les thèmes autour desquels a été construite l’exposition.

«Quand il s’agit d’un sujet comme celui de l’histoire du Québec, explique-t-il, les visiteurs sont habités de préconceptions qui rendent difficile leur conscientisation à d’autres visions du passé. Qu’on le veuille ou non, interpréter le passé est hasardeux et délicat. C’est marcher sur le mince fil rouge qui sépare le scientifique du politique et la vérité de la responsabilité.»

Pour lire la suite : http://www.lefil.ulaval.ca/articles/sortir-des-sentiers-battus-35374.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s