Livres

Je me souviens_couv2-v1 Je me souviens? : Le passé du Québec dans la conscience de sa jeunesse

Parce qu’il conteste une ribambelle d’idées reçues, ce livre sera discuté. À l’encontre de ce que l’on dit, les jeunes Québécois s’intéressent à l’histoire de leur société. Ils sont capables de visions d’ensemble du parcours de leur collectivité – visions politiques soit dit en passant ! Et ils se montrent fiduciaires de l’expérience historique du Nous – ou plutôt des Nous québécois, selon qu’ils sont « anglos » ou « francos ».

Il y a plus : le nouveau cours Histoire et éducation à la citoyenneté ne dépolitise pas les élèves. Les grandes références nationales continuent d’agir sur la conscience historique des jeunes. Et l’histoire du destin tragique du peuple québécois, chez les francophones tout au moins, n’est pas en voie d’être remplacée par une vision déconflictualisée et multiculturaliste du passé collectif.

Tirant profit d’un corpus original amassé sur une dizaine d’années
et formé de près de 3500 phrases produites par de jeunes Québécois
invités à résumer l’histoire du Québec par une brève formule, l’auteur
nous entraîne au coeur d’une fascinante enquête sur la conscience
historique de la nouvelle génération. De ce travail pionnier, il tire des
préceptes revivifiants pour l’avenir de l’enseignement de l’histoire au
Québec ou ailleurs.

Visitez le site web du livre pour résumer l’histoire du Québec à votre tour: tonhistoireduquebec.ca

Publié aux Éditions Fides. ISBN 9782762137187, 2014

canadians-and-theirs-pasts-jocelyn-lc3a9tourneau

Canadians and Their Pasts, (Margaret Conrad, Kadriye Ercikan, Gerald Friesen, Jocelyn Létourneau, Delphin Muise, David Northrup, and Peter Seixas)

What role does history play in contemporary society? Has the frenetic pace of today’s world led people to lose contact with the past? A high-profile team of researchers from across Canada sought to answer these questions by launching an ambitious investigation into how Canadians engage with history in their everyday lives. The results of their survey form the basis of this eye-opening book. Canadians and Their Pasts reports on the findings of interviews with 3,419 Canadians from a variety of cultural and linguistic communities. Along with yielding rich qualitative data, the surveys generated revealing quantitative data that allows for comparisons based on gender, ethnicity, migration histories, region, age, income, and educational background. The book also brings Canada into international conversation with similar studies undertaken earlier in the United States, Australia, and Europe. Canadians and Their Pasts confirms that, for most Canadians, the past is not dead. Rather, it reveals that our histories continue to shape the present in many powerful ways. Publié au édition University of Toronto Press. ISBN 9781442615397, 2013

Le Québec entre son passé et ses passages

Évoluant dans le passage tumultueux qui relie son passé à son présent, le Québec cherche ses voies d’avenir. Il ne sait plus quoi faire de ce qui l’a fait et

craint de se perdre dans l’ailleurs en s’ouvrant à l’autre. Au pays des Tremblay et des Sioui, des Cohen et des Laferrière, la référence collective est redevenue chantier. L’histoire et la mémoire sont objets de débats soutenus. La mondialisation, le brassage des populations et la montée de la nouvelle génération, qui entend creuser ses propres sillons identitaires, ajoutent à la complexité de l’équation nationale, que l’on peine à écrire. À coup sûr, le Québec s’impose comme un sujet compliqué. Et si on explorait d’autres avenues pour en revoir le passé, en saisir le présent et en pressentir l’avenir? Par les idées exposées, les concepts avancés et les problématiques développées, il y a dans cet ouvrage matière à poser un autre regard sur le passé du Québec et à envisager différemment l’avenir de cette société. Publié aux Éditions Fides. ISBN 9782762130669, 2010

Que veulent vraiment les Québécois ? 

La vie politique des Québécois est compliquée, tout le monde en convient. Louvoyants, indécis, déchirés, du moins en apparence, les Québécois désobéissent aux modèles conventionnels d’affirmation nationale. Certains auteurs s’en désolent, y voyant la marque d’une incapacité à assumer leur destin collectif. Au contraire, Jocelyn Létourneau, au lieu de discréditer l’ambivalence qui a marqué les choix politiques des Québécois tout au long de leur histoire, prend le parti de l’assumer. Pour apprivoiser l’intention nationale des Québécois, un objet capricieux qui échappe aux rets de la pensée univoque, il développe de nouvelles métaphores et des concepts inédits, outils qu’il utilise pour soutenir les paradoxes de sa collectivité d’appartenance plutôt que pour en médire. Dans ce livre provocateur, qui se situe au carrefour de l’étude et de l’essai, de la démarche savante et de la réflexion exploratoire, Jocelyn Létourneau propose un regard historique sur la condition mouvante de la collectivité québécoise. Au fil des pages, il élabore une problématique originale du parcours politique des Québécois. Il y va également de propos avisés sur la suite possible des choses. Publié aux Éditions du Boréal. ISBN 2-7646-0484-X, 2006

Le coffre à outils du chercheur débutant : guide d’initiation au travail intellectuel

Conçu comme un manuel d’initiation au travail intellectuel, ce guide d’ordre essentiellement pratique s’adresse aux étudiants des collèges et des universités. Le coffre à outils du chercheur débutant comporte deux grandes parties. Dans la première, intitulée « Les savoir-faire pratiques », l’étudiant apprendra à : rédiger un compte rendu de lecture ; analyser un document écrit ; analyser un document iconographique ; faire une recherche en bibliothèque, sur Internet ; enquêter auprès d’informateurs. Dans la seconde partie, qui expose en détail les différentes étapes de réalisation d’un travail de recherche, l’étudiant apprendra comment : circonscrire un sujet de recherche ; rédiger un plan de travail ; communiquer sa pensée par écrit ; présenter les références bibliographiques. Recourant largement à l’exemple, ce guide constitue un instrument d’apprentissage indispensable pour tout étudiant, que ce soit en sciences sociales, en lettres, en sciences de l’administration ou en sciences naturelles. Publié aux Éditions du Boréal. ISBN-13 : 978-2-7646-0429-8, 2006

A History for the Future: Rewriting Memory and Identity in Quebec

In A History for the Future Jocelyn Létourneau, a leader of the new wave of Quebec intellectuals, examines the hotly debated topics of history and memory in Quebec and Canada. Rather than focus on the past itself, he considers the challenge of turning the past into a narrative that contributes to building a better society, thereby establishing a liberating legacy for that society’s heirs. As relatively new societies whose memories and histories are built on European foundations, the interrelated narratives of Quebec and Canadian history provide a rich body of material for such a far-reaching reflection. By investigating the role Quebec’s historical narrative plays for contemporary Quebecers, Létourneau shows how interpretations of the past affect a society’s future. A History for the Future will be of interest to all those who reflect on the relationship between memory, giving meaning to the past, writing history, and a society’s common aspirations. The original French edition, Passer à l’avenir, won Quebec’s Prix Spirale for the best non-fiction book of 2000. Publié aux Éditions de Mc-Gills-Queen’s University Press. ISBN-10: 0773527249, 2004

Le Québec, les Québécois: un parcours historique

Voici une histoire surprenante de l’aventure québécoise. Ni tragique ni panégyrique, ni prosaïque ni épique, ni mélancolique ni euphorique, mais la mise en lumière du parcours original d’une collectivité depuis toujours ouverte, et aujourd’hui peut-être plus que jamais, à bien des aspirations civiles et politiques. Paradoxaux les Québécois? À n’en point douter. Une société tiraillée entre l’appel de la refondation et le souci de la tradition, le désir de la collaboration et la volonté d’autonomisation, l’attrait de l’altérité et le ressourcement dans l’identité… Dans ce livre, l’énigme que représente le Québec, plutôt que d’être péremptoirement tranchée par une réponse assurée ou entêtée, est exposée dans toute sa fascinante complexité. Publié aux Éditions Fides. ISBN-13: 9782762125856, 2004.

Passer à l’avenir : Histoire, mémoire, identité dans le Québec d’aujourd’hui

« La mémoire qu’on interroge, écrivait Saint-Denys Garneau, a de lourds rideaux aux fenêtres ». Il est pourtant du devoir de chaque génération de décrocher ces rideaux, de les dépoussiérer pour que respire la pièce ou pour que passe une nouvelle lumière. Jocelyn Létourneau s’est donné ici pour tâche de réfléchir sur l’avenir de l’histoire et de la mémoire au Québec. L’objet de sa quête n’est pas tant le passé lui-même que le défi posé par sa mise en narration dans l’optique de la production d’une société meilleure et dans la perspective aussi de la constitution d’un héritage émancipateur pour les Québécois de demain. Cet ouvrage est une invitation à sortir des paramètres d’un grand récit collectif, celui du projet politique brisé du Québec et de la nation fanée par les autres, qui a épuisé, auprès de ceux à qui il est destiné depuis toujours, les ressources émancipatrices qui leur auraient permis de passer à l’avenir. Publié aux Éditions du Boréal. ISBN: 2-7646-0060-7, 2000

Le lieu identitaire de la jeunesse d’aujourd’hui

Les jeunes, dit-on, évoluent en cette fin de siècle dans un monde soumis à la détermination des processus planétaires. Et puisque le passé n’a plus d’avenir, ils sont irrémédiablement tournés vers le futur pour envisager leur destin. Les articles réunis dans cet ouvrage obligent à nuancer cette perspective. Le lieu identitaire de la jeunesse d’aujourd’hui est bien moins polarisé qu’on ne le croit et, surtout, il n’a rien d’univoque. Il est simultanément composé d’ici et d’ailleurs, de local et de global, de mémoire et de distance, d’héritage et de quête. Les jeunes sont, à l’instar de chaque génération conquérant sa place dans la longue histoire de l’humanité, en situation de trait-d’union, de transit, de tension. Leur défi est de s’affranchir du passé sans faire fi de la reconnaissance qui est due aux anciens; il est aussi d’explorer de nouveaux territoires identitaires dans le désir éternel de renouveler la diversité de leurs enracinements initiaux et successifs. Publié aux éditions de L’Harmattan. ISBN 2-7384-5231-0, 1997

 Les Années sans guide : Le Canada à l’ère de l’économie migrante

Parler du Canada à l’ère de l’économie migrante, c’est choisir de s’exiler d’un débat qui n’en finit plus d’être débattu, un peu comme la neige n’en finit jamais de neiger au pays de l’éternelle savane blanche. On trouvera dans ce livre une problématique générale permettant de saisir les mutations décisives qui affectent le Canada sur les plans économique et spatial, social et civique, politique et identitaire. Ces mutations sont analysées à la lumière des grands procès d’institutionnalisation qui s’affirment au sein des sociétés marquées par l’hypermodernité et le postkeynésianisme. Utilisant des concepts originaux, l’auteur multiplie les points d’ancrage pour saisir les conséquences de la donne mondiale sur l’évolution des sociétés nationales. C’est dans ce contexte qu’est abordée la question de l’affirmationnisme québécois et que l’avenir du Canada est envisagé comme pays et comme État. Publié aux éditions du Boréal. ISBN 2-89052-772-7, 1996

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s